4 500 Belges échapperont à notre cure d’austérité en 2012

Le nombre de fonctionnaires européens nommés est actuellement de 23 435. Auxquels il faut ajouter 1 687 temporaires, 5 977 contractuels, 3 108 agents locaux et 1 104 experts nationaux détachés.

Parmi les fonctionnaires nommés, on compte pas moins de 4 500 Belges (la plus grosse proportion de l’Union) qui échapperont donc à toutes les réformes (dont celle des pensions) qui vont durement toucher notre pays en 2012.

Cela signifie également que des milliers de fonctionnaires bénéficient de la prime d’expatriation de 16 % ! (moins les Luxembourgeois qui travaillent à Luxembourg et les Français à Strasbourg). À noter qu’il y a aujourd’hui plus de femmes que d’hommes qui travaillent pour l’Europe (19 200 contre 16 000). Une tendance qui s’est inversée au cours des 10 dernières années.

À préciser également : le nombre de fonctionnaires anciennement « A » (cadres supérieurs) est aujourd’hui de 12 400.

On peut donc considérer que plus de la moitié des fonctionnaires européens nommés font partie des plus gros salaires. Dont le plus élevé sur l’échelle barémique est de 18 370 euros bruts hors allocations et indemnités diverses.

Le salaire de ces hauts fonctionnaires n’atteint cependant pas ceux des Commissaires européens qui touchent 23 000 euros bruts par mois hors frais (25 000 pour le président Manuel Barroso). Ajoutez à cela que chaque Commissaire bénéficie à sa sortie de charge d’une indemnité annuelle de 90 000 euros, et ce pendant 3 ans. Mais la Commission le jure : l’Europe fait des efforts.¦

M. Dum.