BELGIQUE

CGSP: "La non concertation des syndicats est un déni de démocratie"

CGSP: "La non concertation des syndicats est un déni de démocratie"

Site de la CGSP

Alors que tout le secteur public sera paralysé ce jeudi, la CGSP dénonce "un déni de démocratie" dans l'attitude du gouvernement de ne pas avoir organisé de concertation sociale au moment de sceller l'accord gouvernemental.

Le projet de réforme des pensions de Vincent Van Quickenborn fait beaucoup de bruit et beaucoup de mécontents. Surtout dans le secteur public qui sera particulièrement affecté par les mesures annoncées.

Si les représentants syndicaux ont rencontré Elio Di Rupo ce lundi pour lui faire part de leur mécontentement, Alain Lambert, vice-président de la CGSP (Centrale Générale des Services Publics), regrette le manque de dialogue social et l'absence de concertation:"Outre le fond qui est inacceptable, il y a un énorme problème sur la forme. Nous n'avons absolument jamais été concertés par le nouveau gouvernement. Le ministre Vincent Van Quickenborn s'épanche dans la presse mais est incapable de nous rencontrer. Nous ne possédons même pas les documents officiels précisant ce qui se trouve exactement dans l'accord gouvernemental."

Selon Alain Lambert, le dialogue social "a toujours existé dans les précédents gouvernements." Il regrette l'attitude des politiciens: "Nous sommes déçus de l'attitude des ministres, on ne sait rien négocier, tout est imposé, il y a un vrai déni de démocratie."  

Le Premier ministre Elio Di Rupo a pourtant appelé à la concertation sociale ce mardi. Il a reçu à Bruxelles plusieurs représentants des employeurs, après sa rencontre avec les syndicats lundi. Il a relancé son appel à la concertation sociale, également auprès du patronat.

Nos dernières videos