Opposants à Kabila: 30 arrestations administratives et 2 arrestations judiciaires à Bxl

Trente opposants à Joseph Kabila ont été arrêtés administrativement mardi dans les communes d'Ixelles et d'Etterbeek en vertu de l'ordonnance de police interdisant tout rassemblement de plus de dix personnes dans ces communes, a indiqué mardi une porte-parole de la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles. Deux personnes ont par ailleurs été arrêtées judiciairement à Ixelles.

A Ixelles, deux arrestations ont eu lieu Porte de Namur, trois chaussée de Wavre et seize rue de l'Esplanade. Il s'agissait de militants anti-Kabila munis de tracts et de calicots, qui souhaitaient entamer une manifestation.

La police leur a demandé de quitter les lieux. Comme ils ont refusé d'obtempérer, elle les a arrêté administrativement. Neuf personnes ont également été arrêtées administrativement à l'esplanade du Cinquantenaire dans un contexte similaire.

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, a prêté serment mardi à Kinshasa après une réélection pour un second quinquennat contestée par son principal opposant, Etienne Tshisekedi. A cette occasion, le dispositif policier a été augmenté dans la commune d'Ixelles où ont patrouillé deux pelotons composés chacun de 40 policiers et des policiers à cheval. Enfin, un hélicoptère de la police fédérale a survolé la commune.


Nos dernières videos