Malgré la crise, le Bureau économique continue d'investir dans l'économie namuroise

Mardi après-midi, le Bureau économique de la Province de Namur (BEP) a présenté son bilan 2011 et ses perspectives 2012, avant les assemblées générales de mardi soir. Malgré la crise financière qui se profile pour 2012, le BEP veut rester optimiste.

"La restructuration n'est pas un phénomène général à Namur. Il y en a, mais moins que dans d'autres régions. Ici, les entreprises sont principalement des PME. Et elles se trouvent dans un domaine d'innovation pointu et dans des marchés de niche qu'il nous faut continuer à soutenir", a indiqué Renaud Degueldre, directeur général du BEP.

"Il faut que nos entreprises s'adaptent, innovent et se montrent toujours plus compétitives", a ajouté Robert Joly, président du BEP.

Le BEP Expansion bénéficiera d'un budget de 5 millions d'euros en 2012, dédié à l'aménagement d'une surface de 5.000 m2 supplémentaires pour le parc Crealys, la création de la zone de services pour Ecolys et la construction de quatre halls-relais. L'an dernier, 21 nouvelles implantations ont investi près de 20 millions d'euros et créé 137 emplois dans les parcs économiques namurois.

En matière d'environnement, le BEP a investi 1,25 million d'euros en 2011 dans l'extension des parcs à conteneurs et 505.000 euros dans leur informatisation. Le BEP Crématorium a rappelé la bonne avancée de son chantier et confirmé l'inauguration du Crématorium de Ciney en automne 2012.

Pour Namur Expo, le BEP prévoit de réaliser une étude afin d'en présenter les différentes hypothèses d'aménagement et d'agrandissement.


Nos dernières videos