Sordide cupidité

EdA - Jacques Duchateau

Faites entrer l’accusé expose des faits, souvent cruels. Et par-delà, jette une lumière crue sur le comportement humain. Celui des assassins, et celui des autres acteurs des dossiers présentés. Dimanche, le sort funeste d’une riche rentière niçoise et de son fils célibataire était évoqué. Tous deux ont été victimes de trois « pieds nickelés » convaincus de trouver un magot dans leur résidence et prêts à les tuer pour s’en emparer. Ce qu’ils firent, de manière atroce, pour un butin dérisoire. Tous trois ont été condamnés. Mais la querelle entre héritiers lointains des deux victimes, identifiés par un généalogiste, a donné tout autant la nausée. Le notaire chargé du partage était parti du postulat selon lequel les parents meurent avant les enfants. Mais le fils avait été assassiné en premier, et la dévolution de l’héritage s’en trouvait donc modifiée. Incapables d’en convenir, certains héritiers en ont assigné d’autres au civil. La décence ne les a pas étouffés…

Nos dernières videos