article abonné offert

Andenne

Gala de danses du monde

Gala de danses du monde

La formation latine de Velbert a séduit le public.

ÉdA – 10595911674

Le Teddy Bear Dance Club d’Andenne a organisé son quinzième gala international de danses samedi dernier. Le public est venu très nombreux se plonger dans un univers de musique, de couleurs, de mouvements tout en rythme et en élégance. Le spectacle a été animé notamment par les formations de Velbert et de Nuremberg. Le club andennais a été fondé en 1980 par Charles Carpentier et son épouse, ils souhaitaient rendre la danse accessible à tous. Ils ont réussi car le club compte actuellement cent quarante membres, âgés de 18 à 85 ans. Tous partagent le plaisir de la danse, encadrés par des professeurs efficaces car l’apprentissage est important. La pratique de la danse sportive et de loisirs peut être pratiquée par tous, elle permet de créer et d’entretenir des relations sociales, d’effectuer des rencontres, elle engendre une complicité entre partenaires et une harmonie avec autrui dans une ambiance amicale. La danse est vivante, les pas évoluent et les rythmes changent. Les membres s’adonnent à des danses standards comme la valse anglaise ou viennoise, le tango, le slow fox, le quickstep, mais également les danses latines telles que le cha-cha, la camba ou la rumba nommée fréquemment la danse de l’amour. Les danses dites modernes ne sont pas oubliées, le Rock’n’roll, le Mambo ou encore le disco. Danser c’est maîtriser les mouvements de son corps parfois lents, parfois rapides, parfois déployés parfois quasi sur place, soit en couple soit en groupe soit en solo, danser c’est aussi écouter la musique, garder la ligne et la forme et oublier les soucis quotidiens tout en s’amusant sainement.¦M.-F.H.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 3 des 13 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos