Coût des déchets, précompte, hôtels…

Il l’assure, le coût des déchets ne subira plus de grosses augmentations.

EDA

La flambée des taxes sur les déchets, c’est fini, rassure Fabian Collard, qui évoque aussi quelques dossiers d’actualité.

Spontanément, Fabian Collard aborde le traitement des déchets : « C’est fini la grande période d’investissements pour ne plus enfouir, avec Recybois, la biométhanisation, les parcs à conteneurs. Le coût a explosé, les taxes aussi, mais nous pouvons rassurer les citoyens, il n’y aura plus de grosse augmentation des coûts. »

Le secteur Assainissement d’Idélux est récemment passé à l’AIVE pour devenir « Valorisation et Propreté » : « Un atterrissage réussi », se félicite le nouveau directeur. Même satisfaction à propos de la création d’Idélux Projets Publics, « créé dans l’intérêt des communes, pour les libérer de charges administratives. Seules les plus grandes disposent de juristes, architectes, etc. ».

Le budget, depuis des années, comprend une provision de 5 millions €, à propos du précompte immobilier d’entreprises. Qu’est-ce à dire ? Un dossier qui date de 1980, rappelle Fabian Collard. Idélux avait trouvé une astuce pour exonérer les entreprises qui s’installent, à travers un leasing. L’administration fiscale ne l’a pas entendu de cette oreille. C’est la bouteille à l’encre et l’intercommunale a voulu envoyer un message aux entreprises en provisionnant : « Le système que nous leur avons vendu n’était pas parfait. » Idélux assumera le cas échéant ses responsabilités. En attendant, chaque cas est l’objet d’un procès et Idélux souhaite trouver un arrangement global avec l’administration fiscale et clore le dossier.

Hôtels et aérodrome

La Foire de Libramont investit dans le grand projet de « Libramont Exhibition & Congress », mais la capacité d’accueil hôtelier en Ardenne est bien insuffisante. Des projets dans les cartons ? Fabian Collard constate cette carence dans toute la province : « Il y a des contacts poussés avec un grand groupe hôtelier sur Arlon, pour du court terme, et également sur Libramont, à moyen terme. Il faudrait trois capacités d’accueil pour événements, dans le Nord, le Centre et le Sud, capables d’offrir un service global ; comme à Marche, c’est très intéressant. »

Quant à l’aérodrome de Saint-Hubert, F. Collard constate qu’il est l’objet de beaucoup d’attentes mais l’accord de financement du gouvernement wallon se fait attendre.¦

E. Lk.


Nos dernières videos