Le personnel du centre de détention pour mineurs d'âge de Saint-Hubert a décidé de rester en grève jusqu'à vendredi. La raison de cette action est l'agression de trois agents lundi midi lors de la sortie au préau. Ceux-ci ont été agressés par des jeunes au moyen d'une fourchette, puis à coups de poing. Les trois agents ont été conduits à l'hôpital de Libramont mais sont sortis en soirée, souffrant toutefois de multiples coupures au niveau du visage.

"Le climat est tendu tous les jours dans l'établissement", souligne pour la secrétaire régionale CGSP secteur AMiO Marie-Claire Holsbeke. "Depuis l'ouverture du centre, on sait qu'il manque des éléments de sécurité mais le personnel ne voit rien arriver et en a assez. Le cadre des agents de surveillance n'est pas non plus respecté: il manque quatre à cinq agents. Des solutions semblent se dessiner, mais pas avant mars."

La secrétaire générale estime aussi que la situation s'est dégradée depuis lundi midi. "On craint de nombreux dégâts à l'intérieur", conclut-elle.

COR 615/AUM/


Nos dernières videos