Corée du Nord

Kim Jong-Un, timide mais féroce

Kim Jong-Un, timide mais féroce

Kim Jong-Un serait né le 8 janvier 1984. Il aurait vécu deux ans en Suisse, à Berne.

AFP

Troisième fils de Kim Jong-Il, Kim Jong-Un a été désigné comme successeur de son père. Le jeune homme – il n’aurait pas 30 ans – serait passé par la Suisse pour ses études.

La Corée du Nord n’a pas laissé planer le doute très longtemps : le successeur de Kim Jong Il sera son plus jeun fils Kim Jong-Un (Kim Jong-Eun en coréen). « À l’avant-garde de la révolution coréenne se trouve à présent Kim Jong-Un, grand successeur de la cause révolutionnaire du Juché et chef remarquable de notre parti, de notre armée et de notre peuple », a rapporté l’agence officielle nord-coréenne KCNA, en observant la terminologie habituelle de la propagande.

Le Juché désigne l’idéologie développée par le fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Il-Sung, père de Kim Jong-Il et grand-père de Kim Jong-Un, mélange de communisme et d’autosuffisance. « Le leadership de Kim Jong-Un est une garantie certaine pour nous assurer que la cause révolutionnaire du Juché soit portée pendant des générations, cause lancée par Kim Il-Sung et conduite à la victoire par Kim Jong-Il », a ajouté l’agence.

Promu ces dernières années à de hautes fonctions militaires et politiques, son plus jeune fils, Kim Jong-Un, est âgé de moins de 30 ans. Mais on ne connaît pas sa date de naissance exacte. Certains évoquent la date du 8 janvier (jour février en Corée du Nord) 1984, mais sans certitude.

Mais qui est Kim Jong-Un ? Selon une enquête de journalistes suisses et américains, le jeune home aurait – à l’instar de de ses frères et de sa sœur – séjourné durant deux ans en Suisse, à Berne, entre 1998 et 2000. Il y vivait sous la fausse identité de Pak Un, fils d’un ambassadeur coréen. Ce séjour lui aurait permis d’apprendre l’anglais, quelques phrases d’allemand et quelques mots de français.

Selon le journal américain Washington Post, ses anciens camarades de classe l’ont décrit comme timide et peu à l’aise avec les filles. Une timidité qui n’apparaissait pas sur les terrains de basket, où il peut se montrer « féroce ». Apparemment, il ne semblait manquer de rien – il possédait notamment plusieurs paires de baskets Nike à 200 $ la paire – alors qu’à l’époque, le peuple nord-coréen souffrait de la famine…

Ses deux frères ont été écartés depuis longtemps de la course au pouvoir. Kim Jong-Nam, l’aîné, né en 1971, a été arrêté en 2001 au Japon avec un faux passeport dominicain : il voulait aller visiter… Disneyland. Le second, Kim Jong-chol, né en 1981, n’a pas démontré un intérêt particulier pour la politique.

Kim Jong-Un est le fils que Kim Jung-Il a eu avec sa troisième épouse Ko Young-Hee, une ancienne danseuse morte en France d’un cancer du sein en 2004. Il est membre du Comité central du parti unique depuis l’an dernier et vice-président de sa Commission militaire centrale.

Selon un texte diffusé par l’agence officielle KCNA, « tous les membres du Parti, les militaires et le peuple devraient suivre fidèlement l’autorité du camarade Kim Jong-Un et protéger résolument et renforcer l’unité du parti, de l’armée et du peuple. »¦