Région wallonne: Di Antonio attendait son Dour

Région wallonne: Di Antonio attendait son Dour

Belga

Ça y est ! Lutgen a choisi son remplaçant au gouvernement wallon. Ce sera Carlo Di Antonio, bourgmestre de Dour. Quelle surprise…

Carlo Di Antonio, le député wallon cdH et bourgmestre de Dour a dû tomber de sa chaise mercredi soir quand Benoît Lutgen lui a annoncé qu’il devenait son successeur en tant que ministre wallon de l’Agriculture, de la Ruralité et des Travaux public. Une vraie surprise, dit le créateur du Festival Rock de Dour (1988), même s’il était dans les petits papiers de Lutgen depuis un bout de temps. Notamment à cause de sa formation : ingénieur agronome.

« Si j’avais dû choisir mes compétences, je n’en aurais pas choisi d’autres. » avoue Di Antonio pour qui l’agriculture est une passion.

« Je serai le ministre de l’Agriculture et des agriculteurs » explique-t-il d’emblée. « L’une de mes priorités sera de renforcer le lien entre les producteurs et les consommateurs qui attendent des produits de qualité. Je porterai également une attention toute particulière au Hainaut, province la plus agricole de Wallonie. »

Rayon Nature et Forêts, le nouveau ministre dit vouloir « défendre ceux qui vivent dans nos villages. La Wallonie compte 40 % de personnes vivant en milieu rural. Mon but est aussi de valoriser leur patrimoine ».

Un troisième chantier énorme attend également Di Antonio : celui des travaux publics et, singulièrement, celui des routes wallonnes.

« Après deux ans et demi, le Plan Routes lancé par Benoît Lutgen est bien engagé. Mais il reste une série de choses à concrétiser. Notamment en termes de sécurité des personnes, de qualité et de sécurité du réseau »

Créatif et pragmatique

Benoît Lutgen, qui connaît Carlo Di Antonio depuis de nombreuses années, dit de lui que c’est un créatif et s’en réjouit. « La Wallonie a besoin de gens qui prennent des risques »analyse le président du cdH. « Carlo est également un homme loyal, efficace et qui a une bonne connaissance des enjeux puisqu’il a été membre de la Commission Agriculture du Parlement wallon. ».

Du côté des députés cdH, même son de cloche. Ainsi, Michel de Lamotte se félicite du choix de Di Antonio.

« C’est un très bon.Je suis heureux que ce soit un parlementaire qui devienne ministre. Carlo est quelqu’un de très compétent. C’est un bon organisateur, il connaît le terrain et est proche des gens. Sa formation d’ingénieur agronome est un atout. Il sera opérationnel de suite. »

Considéré comme un pragmatique et un bon technicien politique Di Antonio jouit enfin d’une image rassembleuse.

« Ce n’est pas un sous-régionaliste, il saura avoir une vision globale de la Wallonie ».

Carlo Di Antonio a prêté serment hier après-midi au Parlement wallon. Et on ne devrait pas tarder à savoir ce qu’il a dans le ventre.¦


Nos dernières videos