La surprise de Benoît Lutgen

La méthode Lutgen : discrétion absolue, jusqu’au dernier moment. BELGA PHOTO ERIC LALMAND

Belga

Il aura gardé le mystère jusqu’à la dernière minute. On saura à midi qui sera le nouveau ministre de l’Agriculture. Benoît Lutgen n’a lâché aucune info sur le nom de son successeur.

Midi, passation de flambeau au cabinet du ministre. 14 heures, prestation de serment au Parlement wallon.

Mais qui prêtera serment ? Qui sera le nouveau ministre wallon de l’Agriculture, après Benoît Lutgen ? Suspense.

À quelques heures de l’officialisation, c’est toujours top secret. Même pour les futurs collègues du petit nouveau au sein du gouvernement wallon.

C’est la méthode Benoît Lutgen : discrétion. Poussée à l’extrême.

Carlo Di Antonio ou… ?

Le ministre wallon de l’Agriculture Benoît Lutgen, également président du cdH depuis trois mois, met fin au cumul des deux fonctions. Il démissionne de son mandat au sein du gouvernement wallon. Et se consacre pleinement à sa fonction de président.

Et il désigne même son propre successeur, puisque c’est la prérogative du président de parti.

Il affirmait il y a quelques jours dans nos éditionsque le futur (ou la future) ministre n’était pas encore au courant. On ose imaginer que, à cette heure, celui ou celle attendu(e) au Parlement à 14 heures est désormais au parfum.

L’actuel ministre cdH a rencontré beaucoup de mandataires cdH, au sein du Parlement wallon mais aussi dans d’autres instances. Il avait insisté sur l’agriculture et la ruralité, objet de toutes ses passions, et sur la singularité de cette compétence. Ce qui implique, selon lui, un minimum d’intérêt pour la matière. Et même un minimum de passion.

Le nom de Carlo Di Antonio, député-bourgmestre de Dour, a beaucoup circulé ces derniers jours. À confirmer (ou pas) dans quelques heures…

Nos dernières videos