Le point culminant de la Belgique reste lui aussi sans neige. Alexandre Fechir, gestionnaire des locations du Signal de Botrange, est dans le métier depuis longtemps et appréhende la situation calmement. « La neige vient quand elle vient. On ne peut rien prédire. Il faut profiter de chaque jour d’enneigement et être prêt à l’accueillir. L’année dernière était exceptionnelle et de toute façon, le public n’est pas très disponible en décembre. De plus, les gens avaient peur de prendre leur véhicule ». ¦

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos