article abonné offert

Etalle

« Nous avons des propositions à faire valoir »

Il est clair que cette mobilisation, c’est avant tout pour obtenir des éclaircissements, des explications, mais surtout des réponses à toutes les questions que les intéressés se posent. Ils veulent être informés sur le projet et ses conséquences : expropriations, trafic, voisinage, normes, pignons aveugles, dévalorisation des parcelles construites. Ils attendent des conseils sur les estimations, les expertises, les assurances. Leur démarche, assurent-ils, est avant tout constructive dans le souci de participer à un aménagement global, valorisant et attractif de cet espace exigeant au minimum le respect des règles fondamentales démocratiques. « Nous avons des propositions, par exemple : zone tampon entre habitat classique et haute densité, sentiers piétons, préservation de zones intéressantes, zones de dégagement, prime sociale à l’achat. Notre gros souci est aussi la circulation et le plan de mobilité, proclament les intéressés et d’ajouter : « Nous mettrons dès lors tout en œuvre pour recueillir un maximum d’informations, dès que disponibles officiellement. Nous avons aussi sollicité l’appui de géomètres, architectes, urbanistes, démographes, biologistes, géologues et juristes spécialisés pour essayer de comprendre dans ce bref laps de temps toutes les implications de ce projet de cité a priori généreux, mais trop condensé et déséquilibré, autant qu’inquiétant par la politique du silence dont il est entouré. »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 2 des 11 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos