Alors que Petitvoir a créé la surprise en venant à bout de Sainte-Cécile par deux buts d’écart, son voisin Namoussart continue sur sa lancée et vient d’intégrer le top 5. « Je savais que notre classement de début de saison était en dessous de nos capacités car nous avions pas mal de blessés et peu de réussite, constate Bernard Kerger, coach des Rouge et Bleu. Ces dernières semaines, l’effectif s’est stabilisé et la chance a tourné, même si je ne pensais pas arriver si haut. Maintenant, l’appétit vient en mangeant et nous jouerons contre Mellier pour la victoire. Quand le groupe est solidaire comme ces dernières semaines, tout est possible. »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos