article abonné offert

Pas faciles, les autorisations

Y avait-il un risque que l’engin confectionné par le photographe rencontre le réacteur d’un avion en plein vol ? Très peu probable mais pas impossible, reconnaît Édouard Janssens qui brandit immédiatement les autorisations obtenues pour les deux lâchers de ballons.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 15 des 57 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos