Ce n’est pas avec une quelconque condescendance que Bernard Marot parle de « mes correspondants », l’équipe de collaborateurs qu’il a recrutés pour étoffer l’information sportive dans le journal. Mais avec une grande tendresse. «Ce sont mes amis, mes frères, une vraie 2e famille pour moi. Les Charles Dumoulin, Jean-Pierre Lekeu, Jean-Pierre Heinen, Pierre Thiry, René Kreusch, Yves Hardy, Michel Fabry, Jean Lemaître, Jean Defrance ; puis, auJour-Le Courrier,Jean-Marc Hardy, Philippe Wyn (l’actuel responsable sportif du journal), mais aussi Pierre-Yves Jeholet, Melchior Wathelet. Des fidèles ! Beaucoup sont d’ailleurs encore là, à L’Avenir Verviers. » Une équipe avec laquelle il a développé les challenges qui animent toujours notre journal et la vie des clubs : le Ballon d’or régional en foot, Droit au panier en basket ou le Top 6 de tennis de table.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos