article abonné offert

Grand-Duché

Le frontalier profite et ne s’intéresse pas

Le frontalier profite et ne s’intéresse pas

Les résidents sondés sont de diverses nationalités : 60 % de Luxembourgeois, 40 % d’étrangers, à l’image de la population.

EDA Les frontaliers, des piques sous ? C’est ce que pensent les résidents.

Frontalier qui profite, frontalier qui ne s’intéresse pas au pays.Voilà deux stéréotypes qu’approuvent deux résidents sur trois.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 80 des 506 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos