« J’AVAIS BESOIN DE M’EXPRIMER » Pascale, 51 ans, de Liège

« Je me trouvais dans le premier arrêt du bus qui a sauté », nous dit Pascale (51 ans), qui a reçu hier un soutien de la cellule psychologique. « Je me suis retrouvée à terre en une fraction de secondes. J’ai obligé un jeune homme, blessé, à rester couché. Je suis restée sourde pendant deux heures. Je n’ai récupéré que d’une oreille. Je ne me suis pas directement rendue compte que j’étais blessée. Quelque chose a traversé ma chaussure et s’est planté dans le gros orteil. » Transportée à la clinique à Waremme, Pascale sortira de l’hôpital quelques heures plus tard. « À la clinique, tout le monde était hyper bien organisé. Médecins ou infirmiers, ils étaient tous extrêmement attentionnés, nous demandant même s’il ne fallait pas prévenir nos proches. » Hier, Pascale s’est rendue au Halle aux viandes de Liège, où elle a reçu une aide psychologique.« J’avais besoin de m’exprimer sur ce qui s’est passé, voilà pourquoi j’ai rencontré un psy… Je ne me rends pas bien compte d’avoir échappé au pire. Je crois que j’ai eu de la chance d’être à l’intérieur de l’abri de bus. Sans quoi, je serais peut-être morte. Je n’en reviens toujours pas… »

Nos dernières videos