article abonné offert

Fusillade à Liège: un soutien psy (si) nécessaire

Fusillade à Liège: un soutien psy (si) nécessaire

À Liège, les victimes ont rapidement reçu un soutien psychologique de première ligne.

Éric Herchaft © Reporters

Encadrer les victimes d’un évènement traumatisant est essentiel. Mais une « psychologisation » n’est pas toujours nécessaire.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 72 des 448 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos