Patrimoine

Une rénovation à 350 000 euros

Une rénovation à 350 000 euros

C’est la première fois que la statue quittera son pays natal pour la France afin de subir quelques rénovations.

REPORTERS

La sculpture de Charlemagne nécessite une rénovation. Hier, elle a été démontée et transportée en France en convoi exceptionnel.

À Liège, la statue équestre de Charlemagne a besoin d’une beauté. Plus d’un siècle après son inauguration en 1868, la sculpture a droit à sa première rénovation. Pour ce faire, elle a dû être démontée très délicatement ce mercredi matin. Un démantèlement pièce par pièce et difficile vu son état.

Tout a commencé en 2003, lorsque les agents préposés au nettoyage des parcs de la ville constatent des dégradations importantes sur la sculpture. Sa stabilité et sa conservation étaient en danger. Rapidement, un périmètre de sécurité entoure Charlemagne et son cheval.

Des analyses minutieuses

Il a fallu attendre 8 ans avant de connaître le futur de la statue. Trois études différentes ont été réalisées afin d’envisager la délicate rénovation :

« On a travaillé en trois étapes, explique Michel Firket, Premier échevin de la ville de Liège. On a d’abord analysé son état, ensuite on s’est penché sur la manière adéquate de procéder et enfin on a constitué le cahier de charges et l’appel d'offres ».

Un démantèlement et un voyage périlleux vers la France

La statue a été démontée hier matin mais des précautions supplémentaires ont dû être prises :

« Elle ne tenait vraiment plus qu’à un fil, confie Michel Firket. C’était beaucoup plus périlleux que prévu ».

Des camions, des grues et des dizaines de personnes ont été réquisitionnés pour réussir à détrôner Charlemagne.

« C’était vraiment un convoi exceptionnel, reconnaît l’échevin. Il a fallu plusieurs heurespour la démonter pièce par pièce.Le climat et les rafales devant nous on fait prendre beaucoup de retard ».

Destination finale pour la sculpture : Périgueux en Dordogne. « Ils ont gagné le marché public, révèle le premier échevin. De plus, il n’y avait pas de restaurateur belge avec une compétence si pointue».

Pas classée donc pas de subvention

La somme nécessaire pour restaurer ce bon vieux Charlemagne s’élève à 350 000 euros. Un montant que la ville de Liège devra débourser de sa poche :

« Comme la sculpture n’est pas classée, on ne reçoit aucune subvention», déplore Michel Firket.

La ville de Liège a donc dû faire des choix et renoncer à d’autres projets.

Le retour de la statue est prévu d’ici un an ou deux en fonction du temps de rénovation.¦

Nos dernières videos