RECHERCHE

Un Belge met au point un test de dépistage du cancer du sein dans le sang

Un Belge met au point un test de dépistage du cancer du sein dans le sang

(Illustration)

Reporters

Le chercheur belge Kurt Baeten a testé expérimentalement une nouvelle méthode permettant de dépister le cancer du sein au moyen d’une simple prise de sang.

Le chercheur belge Kurt Baeten, originaire du Limbourg, a testé expérimentalement une nouvelle méthode permettant de dépister le cancer du sein au moyen d’une simple prise de sang, rapportent samedi L’Echo, Le Soir et De Tijd. Grâce au test sanguin, qui ne prend que sept minutes, « nous avons pu détecter plus de 90% des cas de cancers présents dans nos échantillons », a indiqué le scientifique.

Pour l’instant, la méthode a été testée « sur une population de 400 femmes et elle se montre très efficace », explique Kurt Baeten. L’avancée a été récompensée vendredi par le prix de la Fondation Fournier-Majoie, qui soutient la recherche contre le cancer en Belgique.

Grâce à ce prix, la société MedicaSpec, créée par le chercheur et un associé Néerlandais, Teun Grooters, a reçu une dotation de 350.000 euros afin de poursuivre le développement du test sanguin de dépistage et de le faire valider à grande échelle.

Le test, réservé aux femmes entre 40 et 49 ans, pourrait être lancé effectivement en février prochain en Belgique et aux Pays-Bas. Il devrait coûter 360 euros, alors qu’une mammographie ne coûte à peine que 60 euros. Mais cette dernière méthode ne convient pas à toutes les femmes, notamment celles qui portent une prothèse mammaire. Le test sanguin offre donc une alternative intéressante et sûre.

Le cancer du sein est la première cause de mortalité chez les femmes.

Nos dernières videos