article abonné offert

commentaire

Les travaux inutiles

Les travaux inutiles

La presse de proximité, davantage que la presse nationale, se fait aussi l’écho de nombreuses nouvelles réjouissantes. La construction de nouveaux locaux dans une école compte évidemment parmi celles-ci. Tant d’enseignants se plaignent du manque de moyens et d’infrastructures que tout ce qui peut améliorer leur quotidien ressemble à une victoire en ces temps d’austérité. L’école fondamentale provinciale d’enseignement spécialisé de Forrières devrait ainsi se réjouir des deux nouveaux locaux qui sortent de terre, subsidiés par la fédération Wallonie-Bruxelles. Quand un de nos journalistes s’est présenté à la direction pour un reportage sur ce projet, ce fut pour entendre un «non » poli venu d’en haut, comprenez de la Province. Intrigant, non ? « Non, nous a répondu le député provincial Philippe Greisch, nous procédons toujours de la sorte. Pourquoi faire un reportage sur des murs ? Ce sera mieux quand tout sera terminé ». Mais le journaliste est ainsi constitué qu’il ne pouvait qu’être tenté d’en savoir plus. D’autant que les travaux ne sont pas insignifiants puisque quelque 400 000 euros y sont investis. Mais pourquoi ? Pour qui ? À la vérité, ce dossier initié par l’ancien directeur ne convainc personne à l’école. En un mot comme en cent, l’équipe éducative de l’école ne voit aucune (ou si peu) utilité à ces locaux, ne sait quelle affectation leur conférer, en tout cas, de la façon dont ils sont conçus. Leur fonctionnalité serait proche du point zéro. Ils l’ont dit en toutes les langues à la Province, mais il s’avère quasiment impossible de modifier les projets initiaux.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 25 des 109 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos