« Ça va être un jeu physique, prédit Philippe Derwa, le coach sérésien. Le gardien d’Habay dégage tout, et le plus loin possible. On va mettre quatre gars d’1,90 m dans l’axe pour gagner les duels aériens et récupérer un maximum de ballons. De cette manière, leurs deux flancs seront moins alimentés. »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos