article abonné offert

mobilité

La police privée de l’Alco sensor

La police privée de l’Alco sensor

Trop intrusif, l’Alco-sensor est maintenant interdit. En période de fêtes de fin d’année, les policiers font grise mine.

EdA

L’Alco sensor, petit appareil qui permettait de réaliser un test d’haleine en quelques secondes, ne peut plus être utilisé par la police.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 49 des 221 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos