politique

Di Rupo au « 16 », « c’est le socialisme au tapis »

Dans son dernier édito écrit au vitriol (), Nico Cué, le secrétaire général de la FGTB-métal Wallonie-Bruxelles (MWB-FGTB), s’en prend à la « coalition papillon» qui « tête basse et les yeux fermés, nous plonge, tout habillés, dans l’eau froide de l’austérité et de la récession ».

Deux jours après la manifestation de soutien aux sidérurgistes liégeois, le leader de la centrale syndicale socialiste n’épargne pas Elio Di Rupo. Avec lui comme au 16 rue de la Loi, « c’est le socialisme au tapis », déplore Nico Cué. Au même titre qu’à tous les sociaux-démocrates européens, il reproche au Premier ministre de s’être laissé «anesthésier par les dogmes libéraux ».

Pour le patron des métallos, c’est même l’ensemble du parti socialiste qui a baissé pavillon et a accepté d’appliquer une politique libérale qui ne frappera que les travailleurs et les personnes socialement plus fragiles.

« Depuis sa note de l’été dernier, Elio Di Rupo n’a cessé de reculer. Son parti se présente comme un bouclier pour les travailleurs », dit le métallo. « Il ressemble aux “tortues” des légions romaines dans Astérix. Sauf qu’ici, elles n’avancent pas, elles participent aux reculs des forces du travail.»

Le PS n’a engrangé aucune avancée sociale

Même la sauvegarde de l’indexation des salaires, dont se targue le PS, ne serait que de la poudre aux yeux pour faire passer la pilule puisqu’elle est « déjà remise en cause alors que l’encre de ces grands accords n’est pas sèche… ».

Pour le reste ? Dans l’accord de gouvernement, les socialistes n’ont engrangé aucune avancée sociale, estime la MWB-FGTB. Mais ils ont accumulé les régressions dans beaucoup de secteurs : chômage, soins de santé, réduction des moyens des services publics…

« L’accord budgétaire négocié patiemment est injuste et totalement déséquilibré. Et le gouvernement arraché des limbes est présenté par le formateur socialiste lui-même comme de “centre-centre”… », écrit encore Nico Cué. « Et le PS est tout heureux d’être “responsable” et d’avoir “sauvé les meubles”. Ceux de Laeken ?»

On peut en être sûr : la manifestation liégeoise n’était qu’un coup de semonce pour le Premier ministre socialiste et son gouvernement…¦

A.W.

Nos dernières videos