NOEL

Noël en famille et avec du saumon fumé

Le Belge est attaché aux traditions: cette année encore, il passera les fêtes de fin d’année en famille, autour d’une bonne table.

Les Noëls se suivent… et se ressemblent. Et 2011 ne devrait pas révolutionner les habitudes des Belges, d’après l’enquête menée par le Crioc (Centre de recherche et d’information des organisations de consommateurs). Ses conclusions sont en effet sans surprise quant aux coutumes habituellement observées à Noël, mais aussi au Nouvel An.

En famille ou entre amis

Noël reste avant tout une grande fête familiale, célébrée par trois Belges sur quatre. Le repas est traditionnellement pris en famille (restreinte ou élargie) et on compte en moyenne 11 personnes à table. Le Nouvel An, lui, n’est célébré que par la moitié des consommateurs et si, là aussi, le repas en famille reste l’option préférée, on constate tout de même une augmentation de 11 % par rapport à 2009 des repas pris entre amis, pour une moyenne de 15,6 convives par table. Rares sont ceux qui passent le réveillon de Nouvel An en compagnie de leur conjoint uniquement (7 %).

Quant à la composition des menus, elle non plus ne varie pas des autres années puisque les produits de la mer tiennent toujours le haut de l’affiche, le saumon étant consommé par 43 % du panel lors des repas du réveillon et du jour de Noël (32 % au Nouvel An). Viennent ensuite le foie gras et le gibier et, dans une plus petite proportion (10 %), les produits wallons.

Les repas, de Noël ou de Nouvel An, comptent en général cinq services (apéritif, entrée, plat, dessert et café) tandis que le vin et le champagne sont les boissons les plus servies lors des réveillons et des lendemains, le vin étant plutôt réservé aux repas de Noël et le champagne à ceux du réveillon et du jour de l’an.

Les mets servis lors de ces quatre occasions sont le plus souvent préparés par l’hôte du jour mais aussi préparés par un traiteur une fois sur six à Noël et une fois sur quatre au Nouvel An. Seuls 6 % des consommateurs ont quant à eux déjà fait appel à un cuisinier à domicile tandis que seuls 4 % des consommateurs partagent la préparation du repas avec leur hôte.

Si la plupart des repas, qu’ils soient partagés à Noël ou au Nouvel An, sont d’inspiration personnelle pour le cuistot du jour, ils sont parfois adaptés en dernière minute, au fil des achats : presque tous les consommateurs rédigent une liste d’achats avant de se rendre au magasin mais près de la moitié d’entre eux avoue ne pas s’y tenir et se laisser tenter par les offres du jour de l’enseigne.

Les vœux, surtout à Noël

La tradition de l’envoi des cartes de vœux s’est quant à elle perdue au fil des ans, au profit des sms et des mails. Néanmoins, une personne sur quatre envoie encore ses vœux par carte pour Noël tandis que moins d’une personne sur dix pense à le faire à l’occasion du Nouvel An.

Enfin, 52 % des consommateurs font des cadeaux à Noël contre seulement 10 % au Nouvel An.

 

Nos dernières videos