Les lingettes humidifiées, mises au point par une firme anglaise en 1990, sont la bête noire de Marc Lemineur, directeur général adjoint de l’INASEP, intercommunale namuroise qui gère l’assainissement des eaux usées. « Contrairement au papier qui se transforme en flocons une fois immergé dans l’eau, les lingettes forment des fibres qui vont aller colmater les grilles. Nécessitant une fois par semaine le passage d’un camion d’hydrocurage.Ces amas encombrent les citernes et bloquent les pompes».¦Ca.D.

Nos dernières videos