Le « massacre » de 12 familles de castors en région wallonne dénoncé

Le « massacre » de 12 familles de castors en région wallonne dénoncé

Reporters

Un collectif de protection de la nature, La Coalition Nature, a dénoncé les décisions prises par un haut fonctionnaire wallon d’autoriser le « massacre » de 12 familles de castors.

La Coalition Nature, collectif regroupant une dizaine d’associations de protection de la nature et de la cause animale, a dénoncé lors d’une conférence de presse les décisions prises par un haut-fonctionnaire wallon, inspecteur général au DNF, autorisant le « massacre » de 12 familles de castors.

Selon un dossier établi par Jean-Pierre Facon, spécialiste autodidacte des castors et proche de la Coalition nature, l’inspecteur a autorisé les chasseurs à tuer les castors à la suite des nuisances rapportées. Une douzaine de cas sont à dénombrer en région wallonne.

Or selon La Coalition Nature, le haut-fonctionnaire a décidé de mettre en oeuvre la décision ultime en son pouvoir. La procédure prévoit toutefois plusieurs stades. Premièrement, s’il n’y a pas de dégâts objectifs, il n’y pas lieu d’intervenir. Ensuite, d’éventuelles protections doivent être envisagées. Enfin, il est prévu d’imaginer un déplacement des castors avant d’envisager la destruction. L’autorisation d’abattage étant dès lors une dérogation à la législation sur la protection animale.

« Nous sommes face à l’arbitraire d’un seul homme. Il a entre les mains le pouvoir de tuer les castors. Il s’agit ici de feeling subjectif et pas de dégâts objectifs », a stigmatisé Olivier Rubbers, défenseur notoire des castors et membre de La Coalition.

Les défenseurs des castors soulignent que bien souvent la peur conduit des riverains à se plaindre de nuisances supposées dues aux castors. La Coalition Nature a chargé son avocat, Alain Lebrun, de contester ces décisions devant le Conseil d’Etat et d’imaginer une action civile vis-à-vis du fonctionnaire.