Budget : un effort de 9,6 milliards à réaliser

Belga

Dans son rapport adapté, la section « besoins de financement » du Conseil supérieur des finances (CSF) retient une croissance de 0,8 % pour 2012. Quant à l’effort que cela représente pour présenter un budget 2012 avec 2,8 % de déficit, le rapport l’estime à 9,6 milliards d’euros au total dont 7,9 milliards pour l’entité I (fédéral et sécurité sociale) et 1,7 milliard pour l’entité II (Régions, Communautés et pouvoirs locaux), a-t-on appris lundi.

Le gouverneur de la Banque nationale de Belgique, Luc Coene, qui préside aussi la section « besoins de financement » du CSF, a remis lundi après-midi au ministre des Finances, Didier Reynders, le nouveau rapport qui lui a été demandé et qui est intitulé « ajustement de l’avis de mars 2011 à la suite des changements du contexte économique ». M. Reynders transmettra ce rapport au formateur, Elio Di Rupo.

La section « besoins de financement » du CSF retient dans son nouveau rapport une croissance de 0,8 %. Il s’agit d’une moyenne des chiffres de croissance actuellement retenus par les instances internationales et européennes.

Dans le tableau de synthèse, le montant global de l’effort pour 2012 est de ne serait que de 9,6 milliards d’euros dont 7,9 milliards à réaliser par l’entité I ((fédéral et sécurité sociale) et 1,7 milliard par l’entité II (300 millions pour les Régions et Communautés et 1,4 milliard d’euros pour les pouvoirs locaux).

Si l’entité I (le fédéral) prend en charge un effort de 8 milliards et l’entité II (Régions et Communautés) de 1,6 milliard, le rapport de l’effort entre les deux entités I et II est de 83/17 alors qu’on avait prévu un rapport de 65/35. Ce dernier rapport avait été accepté par les Régions et Communautés jusqu’en 2012.

Le rapport est disponible à partir de ce lundi 17h00 sur le site internet de la Banque nationale de Belgique (BNB).