culture

Jusqu’à 8 h d’attente pour voir « La Dame à l’hermine » de Vinci à Berlin

Jusqu’à 8 h d’attente pour voir « La Dame à l’hermine » de Vinci à Berlin

« La Dame à l’hermine » est l’un des quatre portraits connus de femme peints par Léonard de Vinci.

Les amateurs devaient compter jusqu’à huit heures d’attente lundi pour voir « La Dame à l’hermine » de Léonard de Vinci, au dernier jour de son exposition à Berlin, a constaté un correspondant de l’AFP.

La file d’attente devant le Bode Museum a commencé à se former dès l’aube. « Une première femme est venue sur les coups de 4-5 heures du matin. La queue peut durer jusqu’à minuit parfois », a indiqué un employé du musée.

Le tableau devait quitter Berlin pour Londres afin d’être montré à la National Gallery dans le cadre d’une grande exposition Léonard de Vinci, qui ouvre au public le 9 novembre.

« La Dame à l’hermine » est l’un des quatre portraits connus de femme peints par Léonard de Vinci avec celui de la Joconde, celui de Ginevra de Benci et celui de la Belle Ferronnière.

Exposé à Madrid au printemps, il est l’un des joyaux de l’exposition « Visages de la Renaissance, chefs-d’œuvre de l’art du portrait italien », qui dure jusqu’au 20 novembre au Bode Museum de Berlin, dorénavant sans « La Dame à l’hermine ».

L’exposition a déjà attiré 175.000 visiteurs depuis le 25 août, et si la file était particulièrement longue lundi, une attente de six heures est habituelle. Seuls 300 visiteurs sont admis à la fois.

De retour à Cracovie (sud de la Pologne) au printemps 2012, « La Dame à l’hermine » ne devrait plus quitter la Pologne pendant dix ans.

Le portrait sur bois représente probablement Cecilia Gallerani, la maîtresse de Ludovic Sforza, duc de Milan, et est la propriété du musée des Princes Czartoryski à Cracovie.