article abonné offert

Hainaut

220 heures de travail pour avoir frappé sa femme et des policiers

220 heures de travail pour avoir frappé sa femme et des policiers

Image d’illustration

REPORTERS

Le tribunal correctionnel de Tournai a condamné lundi un Athois, né en 1978, à 100 heures de travaux d’intérêt général (ou 6 mois de prison à défaut d’exécution) pour avoir frappé son épouse. Il écope également de 120 heures de travail (ou un an de prison) pour rébellion et coups envers des policiers.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 18 des 85 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?