Jérôme D’AMBROSIO Virgin, 16e

imago sportfotodienst

« J’ai fait le boulot »

« Ce fut un week-end difficile et la course fut au diapason de vendredi (sortie en 1re séance d’essais libres) et samedi (23e et auto capricieuse en qualifs). J’étais sur le mauvais côté de la piste et par rapport à cela, je pense avoir pris un bon départ. Je l’ai échappé belle au 1er virage (tête à queue de son équipier Glock), mais j’ai été plongé tout derrière et j’ai ensuite encore connu les mêmes problèmes de voiture inconsistante et d’incertitude sur la longévité des pneus (qui ont tenu mieux que prévu). Mais, le principal c’est qu’on a fait le boulot : finir devant les HRT. Avec le recul, j’ai encore beaucoup appris. Et cela aurait encore été mieux sans ma sortie du vendredi (puisque j’étais chargé de tester les pneus sur de longs ‘’runs’’ et qu’on aurait donc eu plus d’infos en abordant ce week-end). Je suis aussi fier de ma course quand j’ai eu 5 tours à fond pour battre Karthikeyan. J’ai pris tous les risques, y compris aux stands et cela a réussi. Sur ce genre de détails, ce fut ma meilleure course ».