BRUXLLESQuelque 130 personnes à peine se sont réunies ce dimanche après-midi à la gare du Nord à Bruxelles au départ d’une manifestation dénonçant le fait de faire payer aux gens les conséquences de la crise financière. Les manifestants ont réclamé qu’on s’occupe des « vrais problèmes » comme les prix en hausse des loyers et de l’énergie.

Les manifestants ont dit leur désaccord à propos de la façon dont les politiques et les autorités financières gèrent la crise. « Ce n’est pas notre faute, nous ne paierons pas », disaient les calicots tout au long du parcours. Ils ont également dénoncé le coût de la vie sans cesse en augmentation et ont mis en garde contre le fait que bientôt chaque citoyen paiera la crise.