Bernard Wégria, le coach des Dragons malmédiens, était bien évidemment rayonnant au terme de la partie remportée par ses ouailles. Nous avons réalisé du bon boulot, analysait-il. Je savais que jouer Hannut en pleine confiance ne serait pas facile. Nous avons bien réagi après notre but encaissé. Mais ce fut de notre faute. Nous nous sommes relâchés trop vite après l’ouverture du score. »Et de conclure : « Il faut toujours essayer de garder son avance au moins dix minutes. Continuons notre marche en avant. »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?