article abonné offert

division 2 nationale

Match plein des Fleurusiens

Match plein des Fleurusiens

Les Fleurusiens ont répondu aux exigences de leur coach.

ÉdA – 10405227628

Penninck et Moray étaient bien du voyage, au contraire de Lefèvre, retenu en BDL puis sur le banc du Spirou à Pepinster. Cela compensait partiellement l’absence d’Oveneke, souffrant (?) du genou. L’enjeu était clair, l’équipe qui allait l’emporter rejoignait St Jan à la 3e place, juste derrière Gembo et Waregem. Et les mises en garde n’ont, visiblement, pas suffit. Ainsi, après dix minutes seulement, l’Essor avait déjà encaissé 30 points. Heureusement (!), ça défendait à peine mieux de l’autre côté, 30-22. La gueulante entre les deux quarts faisait un peu d’effet mais pas suffisamment que pour recoller plus près que 49-43. En cause, un nombre incalculable de seconde chance laissée à une équipe de St Nicolas qui en profitait pleinement. Corrigeant le tir dès la reprise, Charleroi n’allait pas se montrer en mesure de faire un rapprochement suffisant. A 51-48, ce n’était pas faute d’avoir des tentatives mais celles-ci échouaient, ce qui permettait aux visités de repartir à 67-56 (30e). A trois minutes du terme, les carottes semblaient être cuites, avec un écart tournant à la dizaine. Mais, des triples, parfois lointains, de Souveryns, Hendrix et Wachowiak ramenaient l’Essor très près. Pas suffisamment, ceci dit, que pour réaliser ce qui aurait été le hold-up parfait.F. Po.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 66 des 317 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?