article abonné offert

Dexia fera mal aux finances communales

Yves Wuilpart aurait aimé fanfaronner mais c’est les dents serrées qu’il fait remarquer que le groupe Écolo avait été le seul à ne pas avoir voté en 2009 la recapitalisation du holding Dexia. « Notre receveur communal nous avait mis en garde face aux manques de garanties et aux incertitudes. Deux ans plus tard, la ville de Péruwelz va perdre tout son capital et devra continuer à rembourser son emprunt justement contracté pour réaliser ce refinancement », se désole le conseiller Écolo.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 30 des 161 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?