Samedi soir, Bob Moris, l’entraîneur de l’équipe nationale, était dans les travées lovervalloises. Il a assisté à la défaite des Carolos face à Düsseldorf. « Un tel résultat est normal, analyse le coach. Charleroi manque d’expérience à ce niveau. Il faut savoir que cette coupe d’Europe se dispute avec des règles un peu différentes de celles que l’on applique en championnat belge. Il faut donc un temps d’adaptation. Et puis les adversaires sont solides. Mais je suis heureux de voir ce genre de compétitions dans notre pays. C’est très positif pour notre sport et son avenir. »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?