sondage

59 % des enfants craignent la mort

59 % des enfants craignent la mort

La peur de la mort d’un proche ou en général hante 59 % des jeunes belges, selon une enquête récente.

Reporters

Les jeunes belges auraient dans le Top 3 de leurs plus grandes peurs, la mort d’un proche ou la maladie.

Beaucoup d’enfants ont peur de la mort sous une forme ou une autre : celle de leurs parents (59 %), la mort dans l’absolu (51 %), la mort de leurs grands-parents ou celle causée par la maladie (20 %).

Ces chiffres dévoilés par Walibi à l’occasion d’Halloween sont le résultat d’une enquête menée en Belgique (*).

Dans la liste des peurs les plus présentes chez les enfants, on trouve aussi la peur de l’abandon des parents (18 %), de ne pas être intégré à l’école ou ne pas avoir d’amis (18 %), d’avoir un accident de voiture (18 %), des animaux dangereux (13 %), des insectes et araignées (11 %), d’être seul (4 %), des inconnus (3 %) ou d’être l’objet de moqueries (2 %).

Comment naissent les peurs ?

Walibi a également cherché à savoir d’où viennent les peurs des jeunes belges.

Selon 68 % des enfants interrogés, elles apparaissent naturellement chez eux, en fonction de leur âge. Pour les 32 % restants, ces peurs auraient comme source les médias (30 %), les frères et sœurs (21 %), les parents (19 %), les amis et camarades de classe (16 %), les enseignants et certains loisirs (9 %) ou jeux (4 %).

Des peurs amusantes

Autre constat : certaines peurs sont des aimants qui attirent les enfants vers elles malgré la frousse qu’elles leur donnent.

Les foires et leurs maisons hantées, ou les parcs et leurs attractions à sensation sont appréciés par 33 % des enfants ; suivent les films effrayants (28 %), les cachettes dans le noir (26 %), la fête d’Halloween (21 %), les toboggans d’eau (17 %), les peurs liées aux insectes (6 %) et le Père Fouettard (5 %).¦

(*) L’enquête de Walibi a été menée par Listen et Wide auprès de 656 jeunes belges de 8 à 14 ans et de 1000 parents d’enfants belges de 3 à 11 ans.