budget

Leterme suggère un effort additionnel faisant passer la dette sous 90% en 2014

Leterme suggère un effort additionnel faisant passer la dette sous 90% en 2014

Belga

Les représentants des six partis qui négocient la formation du gouvernement fédéral étaient à nouveau réunis lundi depuis 19 heures à la présidence de la Chambre. Le premier ministre Yves Leterme, le ministre et le secrétaire d’Etat au Budget, Guy Vanhengel et Melchior Wathelet étaient également présents.

Le formateur Elio Di Rupo et les représentants des six partis ont reçu lundi soir le premier ministre, le ministre du Budget Guy Vanhengel et le secrétaire d’Etat au Budget Melchior Wathelet.

Les trois membres du gouvernement sortant ont donné un aperçu de la situation socio-économique et budgétaire du pays et des engagements européens pris par la Belgique.

Outre qu’il a répété l’importance de confirmer pour 2012 un budget présentant un déficit inférieur à 3% du PIB, le premier ministre a invité les négociateurs à livrer un effort supplémentaire sur la dette de sorte que le taux puisse diminuer au-delà de la baisse « spontanée ». Idéalement, il devrait passer en-dessous de 90% d’ici 2014, a souligné M. Leterme.

Actuellement, le taux d’endettement de la Belgique atteint 97,5% à 98% du PIB, en ce compris l’effet de la reprise de Dexia Banque Belgique (DBB). Une évolution spontanée du ratio de la dette l’amènerait à environ 92,5% d’ici 2014. « Je suggère un effort supplémentaire extraordinaire qui ferait passer le taux en-dessous des 90% », a dit le chef du gouvernement sortant.

Yves Leterme, Melchior Wathelet et Guy Vanhengel ont également fait lundi soir aux négociateurs une série de propositions en vue de réaliser l’effort de 10 milliards d’euros nécessaire pour limiter le déficit budgétaire en 2012 à 2,8% du PIB, comme la Belgique s’y est engagée. Le premier ministre a souligné que ces propositions n’engageaient que les trois membres du gouvernement sortant.

La réunion s’est terminée lundi vers 20H30.