Libye: les rebelles prennent Bani Walid

Les forces du CNT ne sont pas encore totalement maîtresses de la ville.

AFP

Les combattants du Conseil national de transition (CNT) sont arrivés en milieu de journée au centre de Bani Walid, un des derniers bastions fidèles à Mouammar Kadhafi.

Les forces du nouveau pouvoir libyen, qui ont attaqué la ville par le nord et le sud, se sont rejointes dans le centre-ville, a expliqué le commandant Salem Ghit, qui dirige la brigade Jado, venue du Djebel Nefoussa.

Elles ne contrôlaient cependant pas totalement ce secteur, où elles étaient la cible de tireurs embusqués postés sur les toits.

Le commandant Ghit a précisé que les forces du CNT contrôlaient l’aéroport de la ville, située à 170 km à au sud-est de Tripoli.

Les forces du CNT, qui assiégeaient l’oasis de Bani Walid depuis plus d’un mois, avaient lancé dimanche une nouvelle offensive sur la ville, après une semaine d’interruption.

Les combats avaient été suspendus par les commandants du CNT pour préparer une nouvelle offensive et mettre de l’ordre dans les rangs après un énorme cafouillage meurtrier le 9 octobre.

Faute de coordination entre des brigades venues des quatre coins de l’Ouest libyen, les pro-CNT avaient alors dû abandonner l’aéroport de Bani Walid qu’ils venaient de prendre, enregistrant 17 morts et plus de 80 blessés dans leurs rangs.

Avec Belga