POLITIQUE

Wathelet: l’impôt sur la fortune est une «fausse bonne idée»

Wathelet: l’impôt sur la fortune est une «fausse bonne idée»

Belga

Alors que les discussions budgétaires et socio-économiques vont débuter, le secrétaire d’État au Budget, Melchior Wathelet (cdH), estime qu’un impôt sur la fortune est une « fausse bonne idée ».

« Comme il n’y a pas de cadastre des fortunes, cet impôt va se limiter aux personne qui ont ‘du terrain’, du ‘foncier’. Pour les autres, cet impôt sera surtout un incitant à sortir, à partir ou à utiliser la mobilité de leurs revenus mobiliers. Les pays qui ont essayé d’instaurer cela se sont tous plantés », dit Wathelet dans La Libre Belgique.

Pour faire contribuer les gens très fortunés, il propose une harmonisation des précomptes mobiliers à 20 %, sur tout ce qui est dividende et intérêts.

Il faudrait aussi taxer les plus-values mais pas dans la proportion proposée par le formateur Elio Di Rupo car si le taux est trop élevé, les capitaux partiront, dit encore Melchior Wathelet.

Viser la spéculation, la fraude sociale et fiscale et ce qui nuit à l’environnement

Le secrétaire d’État ajoute que certains avantages en nature « frisent l’indécence ». Et de citer le cas de l’habitation privée payée par l’entreprise. Cet avantage n’a plus été indexé depuis 1993.

« La fiscalité doit être moins importante sur le travail mais doit viser ce qui est nuisible pour nos sociétés: la spéculation, la fraude sociale et fiscale et les comportements problématiques d’un point de vue environnemental. Il faut donc taxer les fraudeurs et les pollueurs plutôt que les travailleurs ».

En ce qui concerne les voitures de société, il plaide pour des mesures incitatives pour aller vers un parc automobile plus vert.

Avec Belga