Outre le formidable état d’esprit affiché par l’équipe meutoise, notons les bonnes prestations de Noel et du jeune Smal (18 ans dans six jours), la Ferrari des Meutois, comme aimait à le qualifier Rudy Anciaux en convalescence. Outre son activité incessante en reconversion défensive, Noel a aussi pesé sur la défense liégeoise. Quant au prometteur Smal, il fut l’homme du match. Il confie : « Je marche à la confiance et je suis content de ma prestation, j’ai le sentiment d’avoir bien servi l’équipe. Mais en fin de match, j’étais totalement calciné. »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?