article abonné offert

Nat.3B Messieurs

Impossible de gagner ainsi !

Le calvaire s’est poursuivi samedi pour Enghien, qui n’a strictement rien pu faire pour contrarier l’équipe flandrienne. « En l’état actuel, c’est très simple, il nous est impossible de gagner un match, à moins que mes sept joueurs sortent tous un match inimaginable le même jour. L’année passée, cela pouvait encore passer, même quand j’effectuais une petite pige pour dépanner sur le terrain. Mais en D3 ce n’est plus possible. Courtrai tournait à douze avec quatre doubles mètres et nous à sept puisque Vandervelden ne reviendra que dans trois semaines, Driessens dans cinq ou six, alors que Bosmans et Sperolini sont presque assurément out pour la saison. On fait donc ce qu’on peut avec ce qu’on a mais le moral des troupes en prend aussi un coup. Et au lieu d’essayer d’entretenir un semblant de suspense, on prend trente points dans la vue. » ¦ Y.V.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?