article abonné offert

Belœil surpris à la dernière seconde

Pas de round d'observation. Wauquiez, par deux fois, répond au coup-franc de Delannoy durant les dix premières minutes. La seconde alerte pour Descamp est spectaculaire. El Araïchi centre vers Roussel dont le tir canon se fracasse sur la transversale (12e). Le deuxième quart d'heure est manageois mais les occasions offertes à Battard, Brabant, Wauquiez et Geers ne parviennent pas à déclencher le marquoir. Rjillo tente bien de relancer la mécanique visiteuse mais c'est Manage qui s'octroie les meilleures tentatives avant les citrons. Cependant, Baïo, Battard et Riso ne cadrent pas assez leur envoi.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 33 des 167 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?