rugby Coupe du monde

Les All Blacks attendent la France

Les All Blacks attendent la France

Les All Blacks et leur célèbre Haka attendent la France de pied ferme dimanche en finale.

AFP

La Nouvelle-Zélande affrontera la France en finale de la Coupe du monde de rugby, samedi prochain. Les All Blacks sont favoris.

La France, qui affrontera la Nouvelle-Zélande en finale dimanche prochain à l’Eden Park d’Auckland, cultivera toute la semaine la stratégie du « seul contre tous » après sa victoire très étriquée et critiquée (9-8) en demi-finale face au pays de Galles.

Cet épilogue est attendu par 4 millions de Néo-Zélandais qui trépignent de voir leur équipe mettre fin à 24 ans de disette en Coupe du Monde, depuis leur sacre lors de la première édition en 1987. C’était à l’Eden Park, déjà face à la France (29-9)...

En s’imposant sans inscrire d’essai et sans produire la moindre bribe de jeu face à des Gallois pourtant privés dès la 18e minute de leur capitaine Sam Warburton, exclu pour un plaquage dangereux sur l’ailier Vincent Clerc, les Français se sont mis de nombreux observateurs à dos.

Marc Lièvremont, l’entraîneur français a aussi donné de la voix dimanche matin en reprochant vivement à certains de ses joueurs de ne pas avoir respecté le couvre-feu samedi soir après la rencontre.

« Je leur ai dit ce que je pensais d’eux, à savoir que c’était une bande de sales gosses individualistes, désobéissants, égoïstes parfois, toujours à se plaindre, toujours à râler, qu’ils me les cassaient depuis quatre ans et qu’en même temps, on est en finale et qu’il faut croire en son destin, croire à l’irrationnel au vu de ce match», a-t-il ensuite déclaré à la presse d’un ton détaché.

L’ambiance promet pour la dernière semaine de vie commune. Pour commencer, les Français s’entraîneront lundi matin et seront au repos jusqu’à mercredi, jour de l’annonce du XV de départ qui débutera la finale.

« Le boulot n’est pas fini »

De son côté, l’entraîneur des All Blacks, Graham Henry, a mis en garde ses joueurs dimanche après leur brillante victoire en demi-finale face à l’Australie (20-6) en rappelant que « le boulot n’est pas fini » en vue de la finale contre la France.

« C’était une performance remarquable, les gars ont été héroïques, je suis très fier d’eux. Mais le boulot n’est pas fini, il faut qu’on comprenne ça. Il faut qu’on se remette les pieds sur terre dans les prochains jours pour préparer ce match, a déclaré Henry. Les gars ont montré un superbe caractère. Tous les gars qui ont été sur la pelouse se sont donnés à 100 %. La défense a été assez exceptionnelle. Dimanche, cela sera un match de rugby énorme. Nous avons un grand passé avec la France en Coupe du monde et on les respecte», a ajouté l’entraîneur, qui dirigeait les All Blacks lors de la défaite (20-18) à Cardiff en quart de finale du mondial-2007.¦