article abonné offert

Dames

Havinnes-Montroeul : clasico de propagande

Cette rencontre est l’illustration parfaite de la bouteille à moitié pleine ou à moitié vide. Réduites à dix, les Belœilloises sont parvenues à sauver un point. Par contre, en concédant le nul à domicile alors qu’on attendait une revanche après la sortie au Standard, elles ont perdu deux points. En fait, le match n’a jamais commencé. Nos filles se cherchaient et l’on déplorait beaucoup d’approximations. De l’autre côté, Waregem se créait quelques belles occasions. La reprise sera du même tonneau avec une poussée plus sensible des visitées qui pèchent à la finition.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 86 des 538 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?