Il remonte les bretelles des présidents flamands

Belga

Débat des présidents de partis flamands sur la VRT dimanche midi. Bart De Wever (N-VA) est assis à côté de Wouter Van Besien (Groen !). Les deux « jetés » de la coalition fédérale font face aux trois présidents qui en sont : Wouter Beke (CD & V), Alexander De Croo (Open-VLD) et Bruno Tobback (sp.a). Les trois jeunes hommes (mis côte à côte, on trouve décidément qu’ils se ressemblent beaucoup) subissent les assauts du président de la N-VA.

Bart De Wever répète plusieurs fois qu’il y a désormais une minorité flamande, que les francophones font donc le jeu. Et qu’il n’y a plus que les perdants au pouvoir ! Et puis, le président de la N-VA estime la Wallonie largement privilégiée par la nouvelle loi de financement puisque, dit De Wever, elle reçoit une aide pendant dix ans et pas la Flandre.

Wouter Beke remet ses lunettes en place et lève un sourcil. Alexander De Croo grimace et réplique que la N-VA a approuvée au parlement flamand l’accord sur la réforme de l’État. Bruno Tobback finit quand même par trancher : « A vous écouter, ce ne sera jamais assez. Il faudrait sortir la Wallonie de la zone euro pour vous satisfaire ». À cela seulement, Bart De Wever ne répliquera pas. ¦

C.Ern.