Docu

La viande passée à la moulinette

La viande passée à la moulinette

Comment la viande est-elle devenue banale dans nos assiettes ? Et à quel prix ? Réponses dans ce document.

Associated Press/Reporters

Vous ne mangerez plus de bœuf, de porc ou de volaille de la même façon après avoir digéré « Love Meat Tender ».

Il existe de nombreuses manières d’élever du bétail ou de la volaille pour en consommer au final la viande. Vache folle, grippe aviaire, peste porcine et autres calamités du genre, trouvent leurs sources dans les élevages concentrationnaires.

Love Meat Tender, ce détonnant documentaire belge, qui a été présenté dans les principales villes du pays depuis le printemps dernier, remet en question un mode de production industrielle. Une surenchère protéinée qui ne respecte en rien les cycles naturels, le bien-être animal et celui de la planète en général. Ni nos réels besoins alimentaires. d’omnivores.

« L’accueil a été unanime sauf de la part des représentants de la Fédération wallonne de l’agriculture. Notre but premier est d’informer. Nous allons proposer un dossier pédagogique pour les écoles. Nous avons reçu des demandes en ce sens suite à la diffusion du document de 50’ qui va maintenant poursuive son existence de manière internationale », explique Yvan Beck, docteur vétérinaire et président de l’ASBL Planète Vie.

« Le film explore tous les enjeux de cette production, du culturel à l’économique, du politique à l’éthique. »

Le documentaire de Manu Coeman interroge la place de la viande dans nos conceptions et la folle envolée qui en a fait un produit banal, comme les autres. C’est-à-dire soumis à la règle du plus bas prix.

En 2050, nous serons environ 9 milliards d’individus sur la Terre. Et pour nous nourrir en viande, il faudra compter… 36 milliards d’animaux d’élevage. Peut-on continuer à penser qu’on pourrait nourrir chaque habitant en lui donnant de la viande de tous les jours ?¦

http://www.planete-vie.org

La Une, 22.05