« Il est vrai que mon point faible c’est le relationnel. Mes mots ne plaisent pas toujours. » Il y a aussi le compte 2010 qui était erroné ? « Un compte est de la responsabilité d’un receveur. C’est vrai que tout n’est pas « tip-top ». L’inspection de la Région wallonne l’a montré mais depuis tout est revenu en ordre. » Une lettre adressée au syndicat socialiste l’informait que le CPAS restait à sa disposition pour de plus amples informations. « La porte n’a jamais été fermée. Le problème est que seule la CSC a une représentation au sein du CPAS. »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?