article abonné offert

Football

Les Vezinois plus malins

Sans conteste, les deux exclusions survenues en fin de première mi-temps ont influencé ce duel au sommet. « J’avais pourtant prévenu mes joueurs, lance Éric Quevrin.Nous sommes tombés dans le piège des Vezinois bien plus malins que nous. Bien qu’en infériorité numérique pendant 45 minutes, nous avons toutefois réussi à les faire douter et ils n’en menaient pas large. On s’est créé trois occasions franches. Il nous faudra repartir du bon pied à Gelbressée. Un déplacement que n’effectueront pas Jandrain et Steinier. »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 8 des 49 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?